Projet de rénovation d’une maison en pierres

Projet de rénovation d’une maison en pierres

Projet de rénovation d’une maison en pierres

De fond en comble

Rénovation-de-maison-écologique-en-pierres-joints-chaux-sable

 La maison à rénover se situe dans une ruelle ancienne, faite de maisons en pierres mitoyennes. L’habitation concernée n’avait pas fait l’objet de travaux depuis de nombreuses années. Les interventions du passé ne sont pas non plus allées dans le bon sens. Joints ciments intérieurs et extérieurs, dalle en béton etc. composent les différents complexes. Une première grosse étape de curage est nécessaire afin d’assainir la maison et de résoudre les différentes pathologies liées à l’humidité. Une rénovation de fond en comble.

 Le choix des matériaux a fait l’objet d’une réflexion poussée. Une collaboration préalable avec un bureau d’études spécialisé dans le bâti ancien a permis de bien définir tous les complexes et d’inscrire le projet dans une vraie démarche d’éco-rénovation.

Dalle en béton de chaux sur hérisson en verre cellulaire expansé (MISAPOR), liège, tomettes, isolation en Biofib trio, enduits chaux chanvre, parquet en chêne…Voici un extrait des matériaux écologiques utilisés. 

Une réflexion globale sur les aménagements intérieurs a aussi été réalisée, avec la réalisation de nombreux agencements sur mesure, tel que le dessin de la cuisine, des placards, meubles de salle de bain.

Année du projet : 2020 / 2021

Mission complète de maîtrise d’œuvre avec agencement sur mesure

Maison avant travaux de rénovation côte d'émeraude

Avant travaux

Cuisine-sur-mesure-tomettes-chêne-granit-et-enduits-chaux-chanvre

Après travaux

© Cyril Folliot

Cuisine-sur-mesure-projet-d'éco-rénovation-région-de-Dinard

© Cyril Folliot

Rénovation-de-maison-par-un-architecte-avec-réemploi

© Cyril Folliot

Architecture-intérieure-Cuisine-sur-mesure-avec-tomettes

© Cyril Folliot

Rénovation de salle de bain avec meubles sur mesure

© Cyril Folliot

Agencement-sur-mesure-architecte-côte-d'emeraude

© Cyril Folliot

Des intérieurs revisités pour cette maison Dinardaise

Des intérieurs revisités pour cette maison Dinardaise

Des intérieurs revisités pour cette maison Dinardaise

Lumière sur la Rance

Terrasse bois en douglas avec vue

Cette maison des années 90 bénéficie d’un emplacement privilégié et offre de belles percées sur la Rance.

Le souhait principal de la maîtrise d’ouvrage est de moderniser la maison, en travaillant sur le choix des revêtements, sols murs, teintes etc. Les pièces d’eaux, cuisine et salle de bain ont aussi été entièrement repensées afin de proposer des intérieurs plus actuels en termes de confort et de design.

Quelques ouvertures ont aussi été réalisées sur les façades au bénéfice de plus de lumière naturelle dans la maison.

Matériaux biosourcés utilisés : isolation phonique en métisse (laine de coton réalisée à partir de vêtements recyclés)

 

Année du projet : 2018 / 2019

Mission complète de maîtrise d’œuvre avec agencement sur mesure

Cuisine-sur-mesure-projet-d'éco-rénovation-région-de-Dinard
Escalier en métal blanc contemporain

Extension à toiture terrasse et extension de type surélévation

Extension à toiture terrasse et extension de type surélévation

Extension à toiture terrasse et extension de type surélévation

Le projet se situe dans un contexte privilégié, à proximité du rivage.

Les contraintes y sont nombreuses de par les réglementations d’urbanisme, la situation du bâti existant implanté dans un contexte dense, les vues, l’ensoleillement etc.

L’ensemble de ces paramètres ont guidé la réflexion sur le projet

L’habitation concernée était anciennement liée à l’activité maritime. Un des volumes à rénover était par ailleurs, d’après les anciens du quartier, une ancienne forge pour pièces d’accastillage.

Les zones construites de la parcelle où nous projetons des travaux se situent en mitoyenneté, dans un contexte parcellaire dense, constitué de nombreuses petites entités aux toitures à double pente en ardoises pour l’essentiel, mêlées à d’autres constructions secondaires présentant moins d’intérêt, aux volumes mono pentes couverts de plaques ondulées en fibrociment etc.

Les travaux projetés se situe sur deux zones principales : le volume toiture terrasse à rénover et le volume en fond de parcelle enclavé.

  • 1 : Volume toiture terrasse – Rénovation du volume toiture terrasse

La rénovation de ce volume tire son inspiration de la construction initiale et de son usage d’origine.  Cette nouvelle façade projetée renoue avec l’esprit de l’atelier par le tramage des percements proposés, et par la remise en valeur du matériau originel : la brique.

 

  • 2: Volume en fond de parcelle enclavé – Extension de type surélévation, zone garage/loft

La construction actuelle en parpaings et couverte de plaques ondulées en fibrociment vient en dissonance avec le contexte proche. L’idée de la surélévation vient en écho avec ce contexte composé d’’enchevêtrement» de petites entités de hauteur et d’orientation de faitages variables etc., qui apportent à cet ensemble toute sa qualité.

La surélévation projetée se caractérise donc par l’émergence d’un petit volume à double pente en ossature bois, ardoises et chataignier, détaché de la limite séparative. L’enjeu se situe dans l’intégration de l’extension à son environnement, par une réinterprétation sensible du contexte.

Mini house : Rénovation, extension, et surélévation d’une petite maison

Mini house : Rénovation, extension, et surélévation d’une petite maison

Mini house : Rénovation, extension, et surélévation d’une petite maison

Le souhait d’un projet écologique

Quelque part en Normandie, M&R ont un coup de cœur pour un magnifique terrain boisé et proche de la mer, sur lequel se trouve un petit bungalow utilisé par les précédents occupants comme petit pied à terre pour les vacances.

Amateurs de surf et de jardinage, la localisation est parfaite ! Quelle aubaine, le terrain est abordable… Les diverses caractéristiques réglementaires expliquent ce prix très attractif : située en zone naturelle, la parcelle est non constructible, et de plus, elle se trouve en plein dans un périmètre bâtiments de France.

Les réglementations sont très strictes et n’autorisent aucune construction nouvelle. Mais la présence du cabanon, bien qu’humide et vétuste, apparaît comme une vraie chance… L’idée va être de rénover ce qui existe, et de réaliser une extension de 30% de la surface existante. Compte tenu des faibles surfaces bâties, plutôt que de venir rattacher un volume à la construction, il apparaît plus judicieux de venir intégrer la surface créée au projet de rénovation, afin de réaliser un ensemble architectural cohérent, autant d’un point de vue esthétique que thermique.

 

Les pentes de toit existantes ne respectant pas la réglementation, toute transformation implique une remise aux normes. La pente quasi nulle du bâti existant doit être transformée en couverture à double pente à 45°, permettant ainsi un gain en volume non négligeable.

L’amélioration des performances énergétiques du bâti est primordiale, tout comme l’inscription du projet dans une démarche de développement durable. L’isolation des façades par l’extérieur et l’emploi de matériaux naturels (parements en bois naturel, menuiseries bois, isolation en laine de bois, etc.) permettront d’atteindre ces objectifs.

Le vrai challenge du projet est d’optimiser l’espace afin d’offrir à ses occupants un lieu de vie de qualité. L’agencement intérieur a ainsi été entièrement repensé en fonction de l’orientation de la construction et des vues sur le jardin.

Le projet se distingue par une écriture épurée, simple et sans démesure, permettant à ce petit objet architectural de s’adapter au mieux dans cet environnement naturel de qualité.

Extension d’une maison de type verrière

Extension d’une maison de type verrière

Extension d’une maison de type verrière

On se met au verre

Extension d’une maison de type verrière

Un jeune couple fait comme première acquisition une jolie maison en briques. La maison existante présente de nombreuses qualités mais n’est pas adaptée aux modes de vies actuels. Les espaces de vies sont très cloisonnés et manquent de luminosité. La décision est prise : on crée des ouvertures dans les porteurs et on se met au verre !

L’idée est de créer une extension, largement vitrée, et offrant de jolies perspectives sur le jardin.

L’ouverture du pignon associée à une réorganisation spatiale du RDC permettront de donner une belle sensation d’espace et de clarté.

La création de cette extension de verre et ces travaux associés devraient permettre d’atteindre les objectifs recherchés : des espaces fluides et optimisés, un gain d’espace et de luminosité, l’alliance du charme de l’ancien et du confort moderne.